Developpement

Interview, Député Bien-Aimé Obam’Ondon

91views

Bonjour, on dit que vous êtes le plus jeune Député d’Afrique centrale, parlez-nous de votre parcours

ABO’O: C’est souvent très difficile de parler de soi et d’ailleurs je n’aime pas le faire, Puisque la question est posée je dirai simplement que je suis ABO’O congolais engagé pour le développement de son pays à multiples casquettes en ce moment, je ne suis plus le plus jeune député d’Afrique centrale, je l’ai été en 2017 jusqu’à une bonne partie de l’année 2018, mais depuis quelques mois,  il y’a l’honorable Aminata Namazia  en RDC qui a 25ans, Au delà du fait que je sois Député à l’assemblée nationale élu de Gamboma 2, je suis Fonctionnaire au service à la  direction générale de la fonction publique, étudiant en première année de master en relation internationale Écrivain auteur de trois (03) livres.

Qu’est ce qui a fait la différence pour vous ?

ABO’O: La Différence, C’est certainement à vous d’en déduire,. Mon but ce n’est pas de faire la différence. Mais s’engager simplement pour le pays comme les autres.

Quel est l’impact réel que vous avez aujourd’hui dans la société ?

ABO’O : La société Congolaise retiendra plus de moi, mes contributions a l’hémicycle sur les sujets qui touchent le quotidien des Congolais, tel a été le cas de mes récentes interpellations sur les situations, de l’Université Marien Ngouabi,  le CHU, le fond routier et même sur l’épineuse question du CNTS,

Maintenant, je le dit en fonction du retour d’écoute que j’ai jusque là, cela peut changer par rapport au contexte et milieu.

Quelque chose à ajouter ? Projet, objectifs, rêves, …

ABO’O: Merci, je voudrais saisir cette opportunité que votre organe m’offre pour inviter les jeunes a s’impliquer d’avantage dans la recherche des solutions pour sortir notre pays dans cette situation de crise qui sévit le pays depuis quelques années.

Georges Bernanes disait je cite: ” Hélas c’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde a sa température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents”.

 C’est une citation que j’ai toujours partagée avec les amis jeunes, question pour moi de réveiller le génie qui somnole en chaque jeune, le développement de Gamboma, est un rêve que je caresse jalousement et je ne cesse de poser les jalons pour partager ce rêve avec ceux qui osent comme moi, le mieux vivre ensemble dans une dynamique de paix, dans un climat assaini, dans un milieu éclairé voilà en gros les choses qui me préoccupent .

Merci d’avoir répondu à nos questions.

Leave a Response