A la une

Zoom sur Salah-Eddine GAKOU, star du petit écran à l’international

1.19Kviews
En huit ans de carrière, Salah-Eddine GAKOU est aujourd’hui l’un de ces journalistes franco-sénégalais que nous prenons plaisir à suivre sur le petit écran. Que ce soit à Télé-sud où il a démarré sa carrière ou à TV5 Monde où il présente depuis peu le journal, son professionnalisme et son charisme ne nous laisse pas indifférent. Dans ce 7ème numéro, le chroniqueur d’Africa Radio (ex Africa N°1) s’est prêté au jeu de Questions/Réponses de Lobamag.

Lobamag : Bonjour Salah, tu nous parles de ton métier ?

Salah-Eddine G. : Le journalisme c’est mon quotidien. Je suis tous les jours au contact de personnes qui font l’Afrique, qui font la France, qui font la diaspora. C’est vraiment un métier passionnant. Et je m’en rends compte chaque jour depuis maintenant 8 ans. C’est une chance pour moi d’être ce privilégié de l’actualité, de ces rencontres, de ces voyages, tout ce qui fait que c’est un métier passionnant.

 

Il faut travailler. Il faut se donner les moyens d’y arriver, il n’y a pas de recette magique.

 

Lobamag : Et comment on fait pour avoir une carrière de Journaliste international comme toi ?

Salah-Eddine G. : Chacun a son parcours, chacun a son destin. Moi j’ai fait la fac de Droit pendant 1 an, mais je ne suis pas allé jusqu’au bout. Dès la licence, j’ai fait le concours pour entrer dans une école où j’ai fait la formation de Journaliste. Ça s’est bien passé, j’ai eu une licence en Journalisme, et avant la fin de mes études j’ai intégré la chaîne de télévision Télé Sud. Voilà c’est comme ça mon histoire dans le monde professionnel du journalisme a commencé.

Lobamag : A ce qu’il parait, plus jeune, tu rêvais de devenir footballeur. Finalement, c’est un regret aujourd’hui ?

Salah-Eddine G. : Très jeune j’aurais aimé être Footballeur, oui effectivement, malheureusement je pense que je n’avais pas le talent nécessaire. Aujourd’hui je n’ai pas de regret particulier sur mon choix de carrière.

 

Croyez en vous. Bougez-vous. N’attendez rien de personne.

Lobamag : Un mot pour les lecteurs de Lobamag ?

Salah-Eddine G. : Soyez bon. Soyez humble. Peu importe ce que vous faite, c’est important de laisser une bonne trace et de faire les choses de bon cœur. Soyez le plus bienveillant possible.

 

Oricia Mpaka

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.